fbpx
Home haute performance L’Olympique de Marseille de Jorge Sampaoli

L’Olympique de Marseille de Jorge Sampaoli

L’arrivée de Jorge Sampaoli a radicalement changé la façon de jouer de l’OM. En moins d’un mois, l’entraîneur argentin a réussi à mettre en oeuvre son style de jeu à travers un jeu associatif et risqué en phase défensive.

Chez MBP School of Coaches nous avons effectué une analyse tactique des aspects les plus remarquables de l’Olympique de Marseille jusqu’à présent, en approfondissant l’idée de ​​jeu dans les phases offensives et défensives et les structures en fonction des moments du match.

Phase Offensive :

Jusqu’à maintenant, l’idée de jeu en phase offensive qui a été montrée est celle d’un football associatif à chaque moment différents du match. Pour cela, l’équipe marseillaise entend y parvenir en accumulant de nombreux joueurs dans la zone d’intervention et en occupant le terrain de manière rationnelle avec des joueurs situés dans la zone de cooperation.

De plus, la position sur le terrain de cette équipe fluctue selon le moment du match d’une structure de base GK-3-5-2 pour devenir un GK-3-2-2-3 ou un GK-3-2-4-1, en mettant un accent sur le positionnement de ses deux ailiers, dont la hauteur varie en fonction du temps de jeu, garantissant de l’amplitude.

Un autre aspect notable de la phase offensive est le positionnement de Thauvin et de Payet, qui sont chargés d’attaquer l’arrière de la ligne du milieu de terrain de l’équipe adverse, en se positionnant dans les intervalles intra-linéaires.

Phase Défensive :

L’idée de ​​jeu en phase défensive est un OM qui veut récupérer le ballon le plus tôt possible. Pour ce faire, ils placent la ligne défensive très haut, ce qui leur permet de laisser peu de distance entre les lignes et ainsi éviter que des intervalles offensifs puissent être générés par l’équipe adverse.

De plus, comme ce qui s’est passé en phase offensive, l’équipe française accumule de nombreux joueur dans la zone d’intervention, dans le but d’avoir une supériorité numérique défensive dans les zones proches du ballon, cherchant ainsi à le récupérer au plus vite.

Pour finir, afin d’atteindre cet objectif, l’équipe se positionne avec une structure de base GK-5-3-2 où elle fluctue en fonction du moment du match. Nous pouvons observer différentes structures telles que GK-5-2-1-2 ou GK-4-3-3 où l’un des ailiers gagne beaucoup de hauteur.

Conclusion :

Maintenant que l’analyse tactique de l’Olympique de Marseille est effectuée, nous pouvons voir comment l’entraîneur argentin tente de mettre en oeuvre l’idée de jeu que l’on a pu observer à la fois lors de son passage au FC Séville et à l’Atlético Mineiro, en ajustant certains aspects en fonction du profil des joueurs qu’il possède mais aussi en raison de la Ligue 1 qui privilégie souvent un football plus direct.

Chez MBP School of Coaches, nous sommes convaincus qu’avec le temps, l’entraîneur de Casilda aura un grand impact sur le football français en implantant son style de jeu et en se classant dans le top 4 du football français.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Ask for more information