fbpx
Home Scouting Analyse Statistique et Qualitative

Analyse Statistique et Qualitative

Quand on mène une analyse, nous pouvons nous concentrer sur les informations statistiques ou qualitatives. La plupart du temps, lorsqu’on analyse une action qui aboutit à un goal, nous regardons uniquement comment le tir s’est produit. Alors qu’en fait, nous devrions nous poser des questions plus réfléchies telles que : qu’est-ce qui a précédé le goal ? Qu’avons-nous bien fait pour que ça arrive ? Et de l’autre côté, qu’aurions-nous pu faire pour empêcher ce goal ?

Pour commencer, regardons les statistiques d’une journée de Ligue des Champions de la saison dernière pour essayer d’en tirer quelques conclusions.

Analyse statistique

Le mardi 25 et mercredi 26 février 2020, lors de cette journée de CL, les matchs suivants ont été disputés :

Chelsea 0-3 Bayern Munich

Naples 1-1 FC Barcelone

Lyon 1-0 Juventus

Real Madrid 1-2 Manchester City.

Tout d’abord, notons qu’un total de 9 goals ont été marqués. En observant ces buts, il nous reste des faits intéressants que nous pouvons diviser en 2 blocs. Sur les 9 buts marqués, 5 passes décisives ont été effectuées en retraits. Cela représente 55% des goals marqués. En plus de ces 5 goals, nous pouvons en ajouter un qui a été marqué depuis un large centre, ce qui augmente notre total à 66%. C’était le premier but marqué par Manchester City, avec Gabriel Jesus derrière le défenseur central qui permet à son équipe de revenir au score.

Les 3 goals restants (33%) sont dans le second bloc. Ce sont : un penalty (Manchester City), une frappe en dehors des 16 mètres (Naples) et le dernier but qui était une contre-attaque suite à une passe en profondeur et d’un premier tir pour Serge Gnabry.

Cependant, il ne suffit pas d’analyser uniquement les chiffres, car il est toujours utile de regarder comment ces données sont apparues. Cela demande de faire une analyses qualitative.

Analyse qualitative

Après avoir analysé plus en détail les buts, nous avons remarqué que le pourcentage le plus élevé d’entre eux (66%) avait été marqué à partir d’une passe de la zone C et D, dans des situations où un espace d’intervalle s’était ouvert entre le défenseur central et le défenseur latéral.  

Ce fait nous a conduit à évaluer l’action qui a conduit au but du FC Barcelone contre Naples, ainsi qu’une scène du match Real Madrid – Manchester City, mais qui ne s’était pas terminée sur un but en raison de l’arrêt du gardien.

Sur quoi allons-nous nous concentrer lorsque nous défendrons des actions spécifiques ? 

Nous nous concentrerons sur la position du défenseur central qui apparaît dans ces actions.

Ici, le défenseur central, Nikola Maksimović, se déplace pour réduire l’espace intérieur avec plus ou moins de succès. C’est à ce moment-là que l’erreur apparaît. Le défenseur latéral, Mário Rui, est dans une position large et ouverte, malgré le mouvement de son coéquipier. La situation l’oblige à fermer cet espace intérieur pour empêcher la passe de Busquets et donc éloigner la possibilité que son coéquipier reçoive la balle et se retrouve dans une position favorable pour marquer.

Dans cette scène du match Real Madrid – Manchester City, nous pouvons y voir une similitude. L’arrière latéral mis en évidence, Dani Carvajal, en plus d’avoir une orientation corporelle incorrecte, ne parvient pas à fermer l’espace intérieur. Cela donne l’opportunité pour l’attaquant de City de jouer le ballon vers l’intérieur, ce dont l’ailier profite en se démarquant. Le joueur du Real Madrid aurait dû fermer cet espace pour éviter la passe et forcer l’adversaire à jouer moins dangereusement. Heureusement pour Carvajal, Courtois a sauvé le tir.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Ask for more information